C’est quoi le lâcher prise ?

Le lâcher prise, un thème souvent abordé en sophrologie, mais c’est quoi au juste ?

Tout d’abord il faut bien différencier le lâcher prise avec la mise à distance que l’on abordera dans un futur article. Le lâcher prise, on lit partout dans beaucoup de livre ou guide sur le développement personnel. On trouve des tests en ligne pour savoir si nous savons lâcher prise, mais enfaite qu’est-ce que c’est ?

Le lâcher prise, c’est accepter, le monde présent de manière inconditionnelle, sans résister. Notre environnement extérieur, mais également intérieurement, nos émotions, nos ressentis au moment présent.

Si tu ne lâches jamais prise avant d’agir par exemple, tu seras sous l’influence de tes émotions. Et Inévitablement cela vas endurcir la carapace de ton ego et cette perception du monde extérieur restera comme une menace. Et cela se traduit physiquement par des crispations musculaires dans le cou, la mâchoire, les épaules. Mais aussi une mauvaise récupération durant le sommeil, des ruminations, une perte d’appétit jusqu’à la dépression.

Acceptes le moment tel qu’il est puis passes à l’action et met en action un plan pour te sortir de la situation qui te déplait. Continue à mettre en pratique le lâcher prise jusqu’a ce que tu obtiennes le résultat voulu. Par ailleurs beaucoup de personne penses que lâcher prise c est devenir vulnérable. C’est complètement, car au contraire tu ne peux pas être manipulé si tu es présent et en contact avec ta paix intérieur toi-même en pleine présence. 

Ce n’est pas non plus se laisser tourmenter ou se laisser exploiter, le lâcher prise n’empêche pas de dire non fermement et exprimer son désaccord, et ce n’est pas à s’opposer avec le soi intérieur et dire non en restant courtoi

Le Lacher prises permet de transformer la négativité en paix.

Acceptes ce qui extérieur de toi en sachant que ce qui est fait ne peut être défait et faire ce qui doit être fait avec les moyens à ta disposition. Rester en non-résistance évite de créer de la négativité, de la frustration et on vit avec légère et grâce. Si tu ne vis pas ainsi, tu auras toujours l’impression que c’est le monde extérieur qui est à l‘origine de ta souffrance alors que ce n’est pas le cas

Admettre ce qui se passe en toi, comprendre la situation intérieure, n’interdit pas la souffrance que tu ressens. Donnes lui permission d’être là, lâches prises devant le chagrin, la solitude, la peur soit le témoin de cette émotion sans la juger et accueille-la chaleureusement. Observes plutôt comment ce lâcher prise transformes ces souffrances en paix profonde

En effet, de nombreuse personne témoignent de trouver un état de paix lorsqu’ils acceptent totalement ce qui se trouve dans la souffrance. Lorsque disparait tout jugement de ses émotions qu’on laisse place à une grande paix intérieure. L’acceptation des ressentis négatifs sans jugement permet de laisser une place a une grande positivité, alors oui parfois cela peut prendre du temps.

Vivre dans le présent

Choisir consciemment l’éveil signifie de renoncer à l’attachement au passé, au futur pour que le présent devienne la ligne de mire de sa vie. Et cela demande constamment de se focaliser sur le présent. Le lâcher prise est vrai travail sur soi au quotidien qui permet ainsi d’éviter de renouveler les mêmes erreurs qu’avant. S’ancrer dans le présent est finalement la clé du lâcher prise et pour y arriver des exercices de sophrologie adaptée permet d’y arriver alors n’hésiter pas à prendre rendez-vous.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut